NO LIES, NO FEARS, NO BULL SHIT
Site OFFICIEL du Bando

Yogas

Histoire du Dhanda Yoga

Shiva a enseigné le Dhanda Yoga au grand guerrier Arjuna avant la bataille de Kurukshetra, (où Krishna parlait du «Baghavad Gita » à Arjuna.) Cette rencontre est mentionnée dans le
chapitre 28 du Mahabharata « Pasupata ». Environ 3000 ans avant JC, Arjuna est allé en Himalaya pour faire pénitence et obtenir la grâce de Shiva. Chakras Shiva décrivit l’énergie
Kundalini qui coule à travers les chakras et le corps, comme l’éclair dans les «Shiva Sutras » Les Shiva sutras sont les Écritures de référence du shivaïsme du Cachemire. Ce texte en
sanscrit révélé par le Seigneur Shiva au sage Vasugupta au IX e siècle, comporte soixante dix sept sutras ou aphorismes qui décrivent la nature de la Conscience.

yogas-bandoLe Dhanda a ensuite été pratiquée en Birmanie. Une des premières traces écrites des émissaires et commerçants chinois voyageant sur la route antique route
commerciale de la Chine à l’Inde par le nord de la Birmanie rapportés (vers 500 avant JC) que : Tôt dans la matinée avec le soleil levant, jeunes et vieux des villages et des villes pratiquent un art élaborés d’exercices en utilisant leurs bâtons en bambou et en bois, ils accomplissent leurs séquences d’exercices, debout, assis, à genoux et accroupi. Ces exercices sont supervisés par les anciens.

Pyu moines de Birmanie

Il y avait plusieurs tribus primitives de l’Inde, le Tibet et la Chine. Selon les savants hindous, dont la plus notable a été le peuple Pyu qui ont émigré en Birmanie pour échapper à de nombreuses guerres entre les différents royaumes de l’Inde orientale. Ils étaient «Brahman» ou de la caste sacerdotale. Selon les historiens hindous, le terme «Birmanie» est dérivé du mot indien «Brahmane».

Les Pyu établirent un très paisible royaume hindou dans la grande vallée de l’Irrawaddy. Au 3ème siècle AJC,
ils construisent leur capitale au Sri Ksetra avec des centaines de stupas d’or, des temples et des monastères.Shamanism Leurs cultures inclus, les croyances Brahmanes, Hindouistes, Bouddhistes, Tantriques, le Mysticisme et le Chamanisme. Ils étaient aussi connus pour pratiquer différentes formes de Yoga Raja comme le yoga, le karma yoga, yoga tantrique, Hatha yoga, Dhanda yoga, Letha yoga, Longi yoga et autres. Divers systèmes de Dhanda yoga pratiqué par les tribus primitives Brahmane et moines Pyu disparurent au neuvième siècle pendant l’ère de la GrandeBagan quand le bouddhisme Theravada se développa dans le pays.

Renaissance du Dhanda Yoga

Anant Krishna Vaidya était un yogi Indou de renommée internationale. De 18801940, il a enseigné la philosophie, les principes et la pratique du yoga en tant que fondamentaux pour la santé physique et conditionnement physique, la culture physique, l’athlétisme et les sports, et aussi pour la croissance émotionnelle et spirituelle.
En 1914, il fonde Hanuman Vyayam Mandal Prasarak dans la ville d’Amravati en Inde. Il a aussi restauré, relancé, et systématisées quelques uns des anciens systèmes utilisant l’aide, de corde et de pierre: avec diverses postures de yoga pour développer la force, l’endurance, la souplesse et la stabilité pour l’entraînement physique, athlétique, et martial.

Ba Than Gyi

Ba Than Gyi, Vers 1935, Than Ba Gyi, qui devint plus tard le directeur de la santé, de l’éducation physique et des sports au sein du ministère de l’éducation en Birmanie, est devenue l’un des nombreux disciples de Krishna Anant Vaidya. Certains des exercices de yoga Vaidya et des méthodes d’entraînement pour les sports et l’athlétisme ont été intégrés dans les programmes d’éducation physique.
Au cours de la Seconde Guerre mondiale la Birmanie fut dévasté. De nombreux programmes de pré-guerre ont été supprimés, y compris l’enseignement de Krishna Anant Vaidya.
Seule une poignée de personnes en Birmanie a continué de pratiquer et enseigner les exercices enseignés par Vaidya. Ba Than Gyi.
En Décembre 1945, après la Seconde Guerre mondiale, Ba Than Gyi a créé le Centre Bando Méditation dans la ville de Maymó dans le nord de la Birmanie.

Ba Than Gyi a aussi tenté d’intégrer certains des enseignements de Krishna Anant Vaidya et le système ancestral des moines pyu, qui étaient encore pratiqué par une poignée de Brahmane dans des villes éloignées comme Homalin, Halin, Tamu, Kalamyo, et Amarapura.
Avec les membres de son entourage, il a réussi à organiser, classer et
catégoriser les différentes postures de yoga, et les exercices. Ba Than fils, le docteur Maung Gyi « représentée ci-dessous » importa ces systèmes ainsi que d’autres systèmes en Amérique

Cérémonie d’ordination Dr Maung Gyi, effectué par sa sainteté Sayadow
Neuf formes de Dhanda yoga ont été instaurées par les dirigeants de l’Association Nationale de Bando « 19481950».

La forme est définie comme un ensemble d’arrangements préalables séquentiels des postures de yoga qui s’enchainent d’une posture à l’autre. Chaque posture est conçue pour étirer, renforcer, et de tonifier les muscles et les articulations. Suivit aussi de massages qui stimulent les organes internes et de permettre une bonne circulation du Prana et de l’oxygénation du corps.
Signification de « Dhanda Yoga »

En sanskrit ancien, le terme «Dhanda» désigne un bâton. Dhanda est le symbole en yoga de la colonne vertébrale de l’homme, à travers laquelle le Prana (énergie vitale ou Chi) circule. Selon la tradition yogi anciennes, il existe des centres d’énergie vitale, chakras, le long de la colonne vertébrale. Différentes postures de yoga sont pratiquées pour permettre la libre circulation de l’énergie dans le corps.
Dhanda yoga fait appel à un Bâton pour aider l’accomplissement des différentes asanas (postures de yoga). Traditionnellement, le bâton mesure de 3 à 6 pieds de long. Il est fait de bambou, de bois, de rotin, de vigne, ou de racine. Le bâton améliore l’alignement et permet de pratiquer sur un axe central une torsion uniforme le long de la colonne vertébrale. Cette torsion active tous les muscles longeant la colonne vertébrale, y compris les abdominaux, elle contribue à faire sortir l’air vicié et masse les organes internes.

La posture au fait partie des exercices du serpent.